Sélection du chien de travail approprié

RIEN N'EST LAISSÉ AU HASARD

 

N°1 Trouver un éleveur sérieux, de chien de travail

 

Signes indicateurs d'un éleveur de qualité;

+ Les chiens travaillent sur la ferme au quotidien.

+ Le producteur peut vous faire une démonstration de contrôle de troupeau. Lors de votre visite, directement chez lui, il vous montre les habiletés des parents des chiots (au moins la mère) et est en mesure de vous montrer des vidéos du père au travail, s'il n'est pas chez lui. 

+ Les chiens participent à des concours de chien de troupeau, à un niveau Avancé.

+ Les pedigrees des chiens contiennent des titres de chien de travail
    WTCH, ATDc, AFTDsm, OFTDs, HC, HIs, HSc
    voir la page (Trials&Associations) pour les définitions des lettres.

-- Les lettres CH indiquent un Championnat de beauté, ce qui n'est pas relié (en aucun cas) au talent de travail d'un chien, mais plutôt à un concours de conformation.
Vous devrez voir des lettres reliées aux concours de travail en majorité.

+ Les chiens ont passés des tests de santé minimum (Hanches, Coudes, Yeux, Génétique).
+ Les chiens seront enregistrés à une association connue :

   CCC (Club Canin Canadien)
   ASCA (Australian Shepherd Club of America)
   AKC (Americain Kennel Club)

+ Le chiot vient avec une garantie de santé pour les maladies héréditaires et virales.

+ Le prix d'un chiot est fixe.

- L'éleveur qui ajuste le prix en fonction de la couleur est souvent malintentionné et veut profiter de la popularité de la race pour son propre gain personnel. Le prix d'un chiot varie seulement en fonction du droit de reproduction (possibilité de reproduire votre chien, ou non droit de reproduction/ stérilisation obligatoire). 

+ L'éleveur de chien de travail éthique ne se soucis pas de la couleur des parents. Il peut  accoupler des chiens noirs avec aisance, car l'instinct de travail est SA PRIORITÉ.

+ Les chiots sont évalués à l'âge de 7 semaines, au minimum, sur du bétail
(canards ou agnelles). Ce test permet de connaître leur potentiel au troupeau.

+ L'éleveur est en mesure de vous dire les différences notées entre les chiots, lors des tests sur bétail. Il fera le lien entre vos besoins et le chiot qu'il juge adéquat. 

-Signes à éviter d'un éleveur

- L'éleveur n'as pas de bétail chez lui, il ne peut pas prouver le travail de leur chien.

- Si le chien chasse les animaux et n'est pas contrôlable, c'est un signe qu'il ne veut pas plaire à son maître. Un chiot provenant de ce chien risque d'être difficile à dresser.

Les parents des chiots doivent être une aide sur la ferme, pas une nuisance.

- Si le maître ne veut pas vous présenter les parents, il ne faut pas adopter un chiot à cet endroit. Vous devriez pouvoir rencontrer les parents et voir si leur comportement vous plaît.

- Si les chiots sont réservés selon le sexe et la couleur avant l'âge de 7 semaines, il ne faut pas adopter à cet endroit. *Les chiots doivent être sélectionnés suite à un test d'instinct et selon vos besoins. Le tempérament du chiot commence à s'exprimer après 5-6 semaines, il faut analyser chaque chiot, leur capacités d'adaptation, leur tendance à la peur, etc. 

- Si les chiots ne sont pas socialisés et sont gardés dans la grange, il n'est pas recommandé d'adopter à cet endroit. Idéalement, les chiots sont élevés dans la maison et sont habitués au train de vie quotidien, ont vu des enfants, des hommes, des femmes, etc.

- Si les chiennes ont plusieurs portées par an, ce n'est pas souhaitable. Il ne faut pas encourager la production de chiots de masse. 

- Si les chiens adultes ne passent pas de tests de santé, il faut se poser des questions.

Il n'y a pas d'excuses pour ne pas évaluer la santé des reproducteurs. Si la réponse est que les chiens sont en santé... ce n'est pas sérieux. 

 

N°2 Choisir le chiot approprié / chien dressé

 

Chiot

- Il faut établir ses besoins; Travail à la ferme, déplacer les moutons au pacage, charger les bouvillons, aider sur la ferme, concours sur troupeau, etc.

- Il faut faire confiance à l'éleveur lorsqu'il vous présente le chiot adéquat, car il connaît bien les lignées de ces chiens et leur potentiel.

- Un chiot épanoui, facile d'approche, qui se laisse manipuler est idéal.

- Un chiot équilibré, qui veut plaire à l'humain a plus de chances d'être facile à dresser qu'un chien indépendant et craintif. 

- Un chiot avec un niveau modéré de sensibilité à l'environnement est adéquat, car le travail avec des animaux demande une réaction rapide suite à une ruade ou un bélier qui le charge. Éviter de prendre un chien insensible ou "téflon". 

- Il ne faut pas se fier sur la couleur ou la beauté d'un chiot, car le travail mental n'est pas relié au physique du chien. Il faut voir la couleur comme un "bonus" ! 

Chien adulte

- Il est possible de trouver un chien adulte dressé.

- Avec des vidéos à l'appui, un essai du chien sur la ferme, il est possible de trouver un chien selon vos besoins.

- Il ne faut pas penser qu'un chien dressé sera efficace sur la ferme si vous n'avez pas d'expérience à travailler avec un chien au préalable.

Il faut prendre des cours pour connaître comment se servir d'un chien, comment le diriger et former une équipe avec ce chien.

Seul un instructeur compétent sera en mesure de vous guider avec un chien déjà dressé.

N°3 Votre travail suite à l'acquisition

 

Socialisation

Le chiot aura besoin d'être socialisé : Ceci signifie que vous devrez l'exposer à diverses situations. Il devra être introduit à son nouveau milieu de vie. Rencontrer des animaux, des gens, des véhicules, entendre des bruits de votre quotidien, sortir en public... etc.
Il est important que le chiot ne soit pas forcé d'interagir avec les gens ou les chiens auxquels il sera exposé. La socialisation est une exposition positive et qui s'adapte au niveau de confort du chiot. 

Il faut différencier socialisation d'immersion ;

La socialisation est la mise en présence, l'exposition...

L'immersion est de forcer le chiot à être en extrême proximité, sans pouvoir au préalable analyser et fuir ou prendre du recul au besoin.. Ne pas forcer le chiot à se faire prendre par la "matante" qui parle avec des bruits de bébés aigüe si le chiot n'est pas à l'aise à 10 pieds d'elle ! Il faut prendre le temps d'exposer le chiot et graduellement progresser.

Pour ce qui est de la socialisation avec les autres chiens. Il ne faut pas penser que le chien doit absolument avoir pleins d'amis canins. Au contraire, le chiot dois pouvoir côtoyer des chiens sans réagir. Le chiot devrait être mis en présence de chien adultes ayant de bons signaux canins et de bonnes réactions faces aux jeunes chiens. Les parcs à chiens sont à éviter, car la plupart des maîtres y laissent leur chiens sans surveillance et l'expérience d'une meute disparate peut traumatiser un chiot.

Encadrement

Le chiot/nouveau chien devra entrer dans un cadre.

Le cadre sécurise le chiot. Il est impératif de l'habituer dès l'arrivée à la maison à cet encadrement, il en fera un chien plus calme et posé. 

Quelques exemples ;

Endroit où il dort (cage ou enclos), heure du levé, heure des repas, endroit pour faire ses besoins, moments appropriés pour jouer, moments pour se reposer, attendre à l'étable quand il n'est pas sécuritaire pour lui d'être proche du bétail, attendre dans la voiture (attaché ou en cage). Lorsqu'il doit être laissé seul, le chiot doit être en cage, pour sa sécurité en premier lieu et en second lieu, car vous contrôlez son environnement. 

Le chien sera attaché pour les sorties sur le terrain, pour ses besoins et pour les marches. Tant que le "rappel" n'est pas acquis totalement, aucune possibilité de fuir ne doit être possible. C'est votre responsabilité de prévoir et d'établir les balises pour aider votre chien à avoir du succès et apprendre à vivre dans le contrôle et le calme.

Création d'un lien de confiance

Former une équipe est l'objectif que vous devez avoir en tête.

Créer un lien de confiance avec votre chien signifie ;
Constant - Clair - Prévoyant - Calme - Positif - Un leader - Cohérent - Juste - Fier

Ce lien se développe avec l'encadrement, au cours des moments positifs que vous vivez avec votre chien. Vous devez pouvoir compter sur votre chien en tout temps. Un chien qui vous faire confiance sera toujours là pour vous aider et même, vous sauvera surement la vie sans même que vous vous en doutiez.

Prendre le temps avec votre chien, l'apprécier à sa juste valeur, il le ressentira.

Éducation

Le chien de travail est naturel.

Il va se soumettre à vos demandes et vouloir plaire à tout prix.

Par contre, il doit recevoir une éducation pour pouvoir exécuter les tâches précises que vous planifiez.

Les commandes de bases sont simples ;

- Connaître son nom nom court et facile à prononcer.

- "Viens" venir à vous peut importe la distraction : Cette commande est impérative.

- "Stop/Reste" rester à l'endroit où il est : Cela vous permet d'arrêter votre chien partout.

- "Couche" se coucher tranquille : Mettre le chien en pause lorsqu'il n'est pas utile.

- "Ça suffit/C'est fini" cesser l'Action : Arrêter de pousser le bétail, par exemple.

- Apprendre à son chien à rester calme, en attente, attaché pendant que vous faites des tâches à la ferme. Il ne faut pas laisser le chien libre et lui permettre de déranger les animaux sans cesse. Le chien doit apprendre à rester calme et déplacer les animaux seulement au besoin.

Prendre des leçons avec un enseignant compétent, lire des livres, écouter des dvds, apprendre via des vidéos en ligne, toutes ces options vous permettront d'en apprendre davantage sur le chien de troupeau. Il vous sera impératif de prendre des cours, pour partir du bon pied, avec votre chien de qualité. 

FAIRE LE BON CHOIX,

 ÇA SE PLANIFIE

herding 2011 063.JPG
Zpenning.JPG
Alana8semaines.JPG
ZAlanapuppycow.JPG
DSC_1448-Modifier.jpg